Accueil > Les NewsLetters de RESINFO > Vu sur la liste ASR

Vu sur la liste ASR

Publié le dimanche 16 décembre 2018, mis à jour le lundi 17 décembre 2018

L’actualité nous amène à rappeler un certain nombre de bonnes pratiques dans l’utilisation des outils professionnels.
La liste ASR, regroupe 1400 abonnés issus de différents établissements. Elle est un outil essentiel à la vie de la communauté ASR de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (ESRI). Son objectif est de faciliter les échanges d’informations, d’idées et d’expériences dans notre métier. Les échanges ne sont pas modérés : les abonnés doivent donc respecter les règles élémentaires de courtoisie, respect, confiance et bienveillance.

Achat de serveur de stockage pour sauvegarde
https://listes.services.cnrs.fr/wws/arc/asr/2018-08/msg00022.html

La question initiale portait sur le choix d’une solution (matérielle et logicielle) pour implémenter un serveur de sauvegarde, pour des disques de VM d’un cluster proxmox sous CEPH, et pour des données utilisateurs, sur un volume de maximum 20 To. La solution envisagée est basée sur ZFS. La question de l’utilisation de la compression et de la déduplication sous ZFS est aussi posée.
L’option compression de ZFS est très fortement conseillée.
Une première solution évoquée concerne la mise en place d’une solution de type bloc, sous Ceph, pour limiter la quantité de données à sauvegarder et profiter des fonctionnalités blocs et CoW de Ceph.
Une autre proposition est de rester sur des systèmes classiques (ext4 ou xfs), éventuellement agrémentée d’une couche de tiering ssd (via dm-cache), et d’un logiciel de type backupPC pour profiter de la compression et de la déduplication en mode bloc, de ne pas utiliser le même système (Ceph) pour la production et la sauvegarde des disques des VMs, pour éviter un problème sur un système encore jeune.

Soucis KVM. 
https://listes.services.cnrs.fr/wws/arc/asr/2018-08/msg00017.html

La question initiale porte sur la perte de paquets, de manière sporadique, et depuis quelques semaines, sur des machines hébergées dans des hyperviseurs KVM. Les paquets arrivent bien sur la machine hyperviseur, et ils ne remontent pas à chaque fois, vers la machine hébergée. Deux pistes ont été évoquées :
- la modification de l’état par défaut du spanning tree sur les bridge, suite à des mises-à-jour
- le driver réseau par défaut dans les machines hébergées (virtio), semble entrainer des pertes de paquets (constatées en comparant le nombre de paquets émis par l’hébergeur au nombre de paquets reçus dans l’hôte). Le passage à un driver e1000 rétablit la situation

R640 LLPD en 10Giga
https://listes.services.cnrs.fr/wws/arc/asr/2018-09/msg00000.html

Sur un serveur connecté par l’intermédiaire d’une carte Intel 10GbE SFP+ X710, en LACP, à 2 switchs stackés, les interfaces sont bien vues du côté switchs, mais pas vues par l’OS (Centos7). 2 réponses similaires indiquent que la carte fait, par défaut du lldp, et intercepte les requêtes avant qu’elles ne soient transmises à l’OS. Cette fonctionnalité peut être désactivée, via un script i40e-lldp-agent.init, ou en envoyant une commande à la carte ( echo lldp stop > /sys/kernel/debug/i40e/$mac/command ).
Plus d’indications ici : https://communities.intel.com/thread/87759

Conseil pour la configuration de stockage sur SSD
https://listes.services.cnrs.fr/wws/arc/asr/2018-09/msg00185.html

La question initiale portait sur la géométrie RAID à adopter, sur un serveur doté d’une carte RAID PERC H730 Mini, dans lequel on dispose de 4 disques durs SSD SAS. Le disque hébergera les méta-données d’un système de stockage distribué, sous la forme d’un volume de 400Go contenant initialement 15 millions de fichiers, et formaté en ext4.
Une réponse très documentée indique que l’écriture sera pénalisée par la carte RAID (qui va rajouter de la latence, par rapport à une utilisation en JBOD). Elle propose un calcul pour les bandes-passantes théoriques, pour finalement, proposer une configuration en RAID5 logiciel (moyennant quelques estimations). Une autre réponse, plus pragmatique, propose de tester au plus proche de la situation réelle, en exposant de nombreux cas où la théorie est simplement contredite par l’expérience. Elle suggère finalement aussi une utilisation en RAID5.

Recherche outil libre de cartographie réseau
https://listes.services.cnrs.fr/wws/arc/asr/2018-10/msg00008.html

Le sujet est explicite, les réponses apportées ont été :
- librenms (sous réserve de disposer des MIB des équipements) https://www.librenms.org/ qui pourra en plus disposer de plugin pour faire une cartographie visuelle (weathermap) et de sauvegarde de configuration de switch (Oxidized)
- netdisco http://netdisco.org/
- klask (http://servforge.legi.grenoble-inp.fr/projects/klask) un outil développé par un membre de la liste