Accueil > Les NewsLetters de RESINFO > L’Interdisciplinarité des Ingénieur-e-s et Technicien-ne-s au CNRS

L’Interdisciplinarité des Ingénieur-e-s et Technicien-ne-s au CNRS

Publié le vendredi 16 juin 2017, par Laurette Chardon

Nous avons tous entendu parler de l’interdisciplinarité de la recherche : c’est une des missions de la Mission pour l’Interdisciplinarité, MI, du CNRS (http://www.cnrs.fr/mi/) avec ses Appels à projets (AP), ses PEPS (Projets Exploratoires Premier Soutien)... La MI soutient également les réseaux métiers (*1) dont RESINFO.

Dans cette étude qui vient de paraître "Interdisciplinarité des Ingénieur-e-s et Technicien-ne-s au CNRS", il est question d’identifier cette notion dans les métiers des Ingénieurs et des Techniciens (IT).

Qu’entend t-on par interdisciplinarité des ITA ? Ce sont des situations ou les IT exercent des activités d’un fort niveau de technicité relevant de plusieurs BAP (Branches d’Activités Professionnelles) voire plusieurs familles professionnelles.

L’interdisciplinarité concerne principalement des IE et IR et concerne plutôt les BAP B (chimie et matériaux), C (instrumentation scientifique), D (Sciences Humaines et Sociales) et la BAP E (Informatique, statistique et calcul scientifique) qui nous concerne plus particulièrement comme on peut le constater sur le schéma présenté en page 21 de l’étude.

L’interdisciplinarité d’un agent sur 2 BAP va se caractériser en général par la BAP de la discipline (par exemple l’archéologie en BAP D) et la technique utilisée (BAP C ou E).

Cette étude s’attache à différencier l’interdisciplinarité de la polyvalence. Cette dernière qui est définie comme un nombre élevé de tâches d’un faible niveau de technicité qui amène au final à une dilution des compétences et une perte d’expertise, est plus difficilement identifiable, plus subie, plus diffuse avec moins d’éléments actuels et donc plus difficile à valoriser.

Les BAP E et BAP J (Gestion et Pilotage) sont concernées par les situations de polyvalence du principalement à un manque de personnel. L’OMES (Observatoire des Métiers) a effectué une relecture des postes affichés en concours externe en 2015 pour corriger des fiches de postes trop dispersées comme par exemple un profil ASR à qui on demande de gérer le site web ou de réaliser du développement de code.

Bien d’autres éléments très intéressants sont abordés ou approfondis (sur la polyvalence par exemple) et nous vous encourageons vivement à la lire et à la commenter, pourquoi pas sur la liste asr@services.cnrs.fr ...

(*1) Lien de présentation réseaux :
- sur le site de la MI : http://www.cnrs.fr/mi/spip.php?article379
- sur le blog RH CNRS : http://blog-rh.cnrs.fr/evoluer-echanger-innover-reseaux-professionnels-cnrs/

Plaquette réseaux métiers : http://metiersit.dsi.cnrs.fr/documentations/Plaquette-reseaux-du-CNRS.pdf